Des partenaires et des projets


2004
Site web « Marie Curie, femme de sciences » à la demande du ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur
Inauguration du portail sciences.gouv.fr et du site « Marie Curie, femme de sciences » en la présence de la ministre de la Recherche, Mme Claudie Haigneré.
Partenaires : ministère de la Recherche,  institut Curie, Musée Curie et archives Curie et Joliot-Curie, laboratoire IN2P3, université Pierre et Marie Curie Paris 6.


2005
Exposition numérique « Marie Curie, femme de sciences » 
Inauguration de l’exposition à la mairie du Vème arrondissement, Paris. 
L’exposition a été lauréat du label « Année mondiale de la physique » en 2005.
Partenaires :  institut Curie, Musée Curie et archives Curie et Joliot-Curie, laboratoire IN2P3, université Pierre et Marie Curie Paris 6, MSH Paris Nord, CNRS.


2006
Refonte totale du site www.laradioactivite.com
Partenaires : laboratoire IN2P3, université Pierre et Marie Curie Paris 6.


2011
Scénographie interactive du musée Curie
Le musée Curie confie au programme LEDEN, dans le cadre de sa rénovation, la réalisation d’une étude préparatoire sur les potentialités en terme de médiation scientifique numérique. L’étude a porté sur l’implantation des dispositifs numériques au sein de la scénographie générale du musée. 


2011-2012
Adaptation des contenus pour tablettes et smartphones
Les contenus du site web « Marie Curie, femme de sciences » sont adaptés au format tablette et enrichis d’une chronologie illustrée des femmes chercheurs. Un ensemble d’expériences de chimie, issues de la vie quotidienne, sont imaginées pour le smartphone à l’occasion du centenaire du Prix Nobel de Chimie de Marie Curie.  

Le ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies a confié au programme LEDEN MSH Paris Nord / UP8, la conception et la réalisation d’un site web sur la vie et l’œuvre de Marie Curie. Ce site a été inauguré à l’ouverture du portail scientifique www.science.gouv.fr par la ministre déléguée à la Recherche. Il s’inscrit dans le cadre d’un programme de valorisation du patrimoine scientifique auprès d’un large public.

Le contenu du site a été placé sous la responsabilité d’un comité éditorial, rassemblant des scientifiques proches des travaux des Curie, Hélène Langevin, petite-fille de Marie Curie (laboratoire in2p3), Pierre Radvanyi (in2p3), Christian de la Vaissière (université Jussieu) ainsi que Jean-Pierre Dalbéra (Mission de la Recherche et la Technologie) du ministère de la Culture et de la Communication.

« Portraits » Rédigés par Madame Hélène Langevin, les textes illustrés aux images inédites évoquent la dimension humaine du personnage. De petits diaporamas animés, des mises en exergues sonores, des extraits de correspondance viennent enrichir les pages.

« Radioactivité » Les travaux de Marie Curie, ses découvertes et conditions de travail sont décrits. Collaborateurs, collègues, étudiants émaillent les différents étapes de son parcours d’enseignante et de chercheuse. Les textes sont complétés de photos d’archives et de schémas explicatifs, animés ou modélisés en 3D.

Le « Laboratoire » est un espace d’exploration, composé de modules 3D
didactiques :

« Les leçons de Marie Curie »
Conçu à partir des leçons de physique élémentaire de Marie Curie, destiné aux enfants, ce module 3D interactif offre la possibilité d’expérimenter par exemple les principes de la poussée d’Archimède.

« La mesure du radium »
Dans le laboratoire, modélisé de façon conforme à celui de Marie Curie, l’internaute refait lui-même l’expérience de la mesure du radium en manipulant les instruments (la chambre d’ionisation, l’électromètre à quadrants, le quartz piézo-électrique, la réglette de mesure…).

La chronologie propose d’explorer la vie de Marie Curie (1867-1934) au travers d’un module interactif. Des commentaires sonores accompagnent une iconographie inédite. Des repères chronologiques permettent de situer le contexte historique et scientifique.

Dans le dictionnaire, des fiches ont été élaborées pour découvrir les personnages, savants et proches de Marie Curie, des notions indispensables à la bonne compréhension des textes, des instruments liés aux expériences.

La bibliothèque virtuelle permet au chercheur d’accéder aux textes, exposés, entretiens sonores ou vidéos… Un fonds documentaire dédié aux travaux de Pierre et Marie Curie, et à leurs prolongements.

Un quiz est disponible pour tester les connaissances acquises au cours de la visite du site !

 

 

 

Laradioactivite.com est le fruit de la rencontre entre deux savoirs : celui de physiciens nucléaires et celui de chercheurs sur le numérique. Il explore le thème de la radioactivité et de ses multiples aspects en offrant un éventail complet de médias (animations, vidéos, images…). Plusieurs moyens de navigation permettent une exploration aisée de l’ensemble des informations de plus de 400 pages. Un glossaire (plus d’une cinquantaine d’articles) offre la possibilité à l’utilisateur d’approfondir les notions fondamentales.

Une référence scientifique
Bien qu’elle soit naturelle et intervienne dans notre vie quotidienne, la radioactivité demeure un phénomène redouté, souvent mal connu. Les bénéfices de ses nombreuses applications, comme dans le domaine médical, sont occultés par les craintes qu’inspirent l’énergie nucléaire ou encore les déchets radioactifs. Ces dernières sont-elles légitimes ? Que proposent ingénieurs et scientifiques ? Les auteurs, dont la plupart sont des physiciens du CNRS, cherchent à répondre à ces questions.

Un mode de publication innovant
Ce site est le résultat de la coopération entre chercheurs d’horizons différents. L’objectif central de la réalisation porte sur la création d’un outil de publication et de mise à jour intuitif. Le mode de publication des pages assure la portabilité sur différents supports.

L’interface de création des pages est graphique ; l’accent a été mis sur l’ergonomie (utilisation du « glisser/déposer », prévisualisation des images, etc.).
À chacune des pages ainsi créées correspond un document xml assurant ainsi la pérennité du contenu numérisé et ouvrant également au multilinguisme. La gestion de la structure du site a également été conçue pour être intuitive. Il s’agit de disposer les pages les unes par rapport aux autres dans un environnement visuel, afin de créer l’arborescence du site complet. Son élément clé repose sur la réorganisation dynamique non seulement de la mise en page mais aussi de l’arborescence elle-même qui amorce le développement d’un nouveau type de web syntaxique.

Laradioactivite.com a reçu, dans le cadre de l’appel d’offre « Création de produits de médiation scientifique en libre accès sur internet », le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

 

Lancée à l’occasion des 100 ans du second prix Nobel de Marie Curie, prix Nobel de chimie, et présentée à Mme Hélène Langevin, petite-fille de Marie Curie, à l’institut Pierre et Marie Curie en 2011. Application destinée au grand public, elle reprend en partie les contenus déjà disponibles et validés sur le site web réalisé par le programme de recherche LEDEN : mariecurie.science.gouv.fr

L’idée est de faire connaître la vie de Marie Curie, d’aller au-delà en parlant du contexte historique de l’époque, des découvertes scientifiques, mais aussi de présenter des portraits de femmes qui ont marqué l’histoire des sciences et une chronologie sur les droits des femmes.

Conception & Réalisation : Nicolas Amendola, Lazhar Barkaoui, Fatiha El Mouktafi, Baptiste Gimonnet, Clément Larrivé, Stéphane Pérès, Raphaël Velt.

Master CEN – Université Paris 8
Promotion 2011

 

Imaginée par un étudiant du master CEN à l’occasion de l’Année de la physique et dans la continuité de son projet de fin d’année sur Marie Curie (voir le projet ” Marie Curie, femmes de sciences ” pour tablettes & smartphones), cette application permet de découvrir quelques unes des expériences de chimie que nous pratiquons dans la vie quotidienne.

C’est par exemple l’expérience de la vinaigrette qui est proposée à l’utilisateur. Les composants moléculaires de l’huile et du vinaigre se repoussent naturellement. L’application utilise à bon escient toutes les fonctionnalités du smartphone.
Le zoom : l’utilisateur zoome à l’aide de deux doigts jusqu’à l’étape moléculaire.
L’accéléromètre : le fait de secouer le smartphone oblige les composants à se mélanger.
« Glisser/déposer » pour faire entrer en contact deux éléments.

L’application, dédiée aux jeunes principalement, leur permet de réaliser de façon virtuelle les expériences de chimie de tous les jours (savon > saponification, etc).

Conception & Scénarisation : Raphaël Velt.
Master CEN – Université Paris 8
Promotion 2012