Présentation

La chaire ITEN (Innovation, Transmission et Édition Numériques) a été fondée en 2012 sous l’impulsion de Ghislaine Azémard, professeure des universités en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université Paris 8, et placée sous le haut patronage de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme. Elle est devenue, deux ans plus tard, la chaire UNESCO ITEN, labellisée par l’UNESCO, un membre actif du réseau Orbicom des chaires internationales en sciences de l’information et de la communication.

Dans le cadre de la chaire UNESCO ITEN, Ghislaine Azémard articule les trois lignes de force qui ont construit son parcours professionnel hybride d’enseignant et de chercheur, très impliqué au niveau international. Elle a mis en place un continuum « Recherche, Formation, Expérimentation », qui a toujours représenté l’ossature de sa démarche théorico-pratique tant dans les dynamiques de recherche, d’expérimentation que d’enseignement.

1. Sous sa direction, le programme LEDEN mène à la MSH Paris Nord (Université Paris 8, Université Paris 13, CNRS) des recherches appliquées sur les médias émergents, conjuguées à des expérimentations multiples, produisant des œuvres et des services présentés dans ce site.

2. Depuis le DESS Hypermédia en 1997 et aujourd’hui avec le Master Création Edition Numériques (Humanités Numériques), et plus largement avec le programme IDEFICréaTIC (Initiatives D’Excellence en Formations Innovantes), dont Ghislaine Azémard assure la direction, la pédagogie socio-constructiviste, par projet, mise en place dans les ateliers-laboratoires, vise à favoriser l’insertion professionnelle et l’exercice des métiers. Les activités de veille demandées aux étudiants s’adossent au Centre de Veille et d’Innovation qui a ouvert ses portes dans la tour Montparnasse en 2016, où la mutation des métiers est analysée avec les partenaires professionnels et institutionnels.

3. Depuis la création du Prix Möbius International des multimédias en 1993, Ghislaine Azémard a fédéré autour des questions de l’édition numérique, scientifique, pédagogique et culturelle, des artistes, éditeurs, chercheurs internationaux pour réfléchir aux enjeux des mutations portées par les technologies. Cela a permis de générer et d’essaimer de bonnes pratiques en particulier en matière d’édition numérique ainsi que des propositions alternatives concrètes d’intérêt public. Ce réseau pérenne d’universités (Lugano, Athènes, Montréal notamment l’école des médias de l’UQAM, l’Académie des Sciences de Pékin, l’Institut d’Art et de Design, l’université de Cauca en Colombie…), a d’ailleurs tout naturellement rejoint les initiatives portées par le programme IDEFICréaTIC.

En 2016, le réseau international des 38 chaires de l’UNESCO a été accueilli par la chaire UNESCO ITEN pour un colloque international sur le thème «Humanisme numérique : valeurs et modèles pour demain ?».